Tout voir

Les objets en plastique que l’on ne peut plus acheter en 2021

Publié mars 1, 2021

Catégories : Emballage

Le plastique est le fléau du 21ème siècle, différents objets en plastique à usage unique sont progressivement interdits et bannis en 2021.

Depuis le 1er janvier 2021, la France interdit la vente et l’achat de pailles en plastique sur son territoire. Une interdiction qui regroupe aussi les couverts et les touillettes en plastique à usage unique. Le gouvernement s’offre 20 ans pour changer la consommation du plastique à usage unique chez les Français, pour à la fin l'éliminer complétement de notre quotidien.

Une image contenant intérieur, plusieurs

Description générée automatiquement

Différents objets en plastique jetables sont aussi dans le collimateur du gouvernement et petit à petit sont radiés de nos vies :

  •         Les couvercles à verre jetable en plastique

  •         Les piques à steak en plastique

  •         Les tiges de ballon en plastique

  •         Les paillettes

  •         Les confettis en plastique

  •         Les assiettes qui comportant un film plastique

  •         Les gobelets en plastique

Dans la restauration, les boîtes en polystyrène pour les tacos, burgers et kebabs et tous les contenants alimentaires en polystyrène expansé sont aussi dans la liste des produits prohibés en 2021.

Une image contenant alimentation, table, conteneur, repas

Description générée automatiquement


La fin des bouteilles en plastique dans les évènements culturels, sportifs et festifs rentre dans la loi anti-gaspillage. Pour une économie circulaire qui programme l’interdiction progressive de tous les objets plastiques jetables, avec l’objectif 0 plastique à usage unique en 2040.

En 2023, les professionnels de la restauration rapide devront servir les repas dans des contenants réutilisables et les boissons dans des verres réemployables aux clients qui consomment sur place. Une conséquence de la loi anti-gaspillage.

Des alternatives font suite à toutes ces nouvelles restrictions. Les objets non-réutilisables sont commercialisables si et seulement s’ils sont conçus sous une forme recyclable, c’est-à-dire sans plastique ou dans une matière éco-responsable.
Par exemple, les pailles sont disponibles en inox et en bambou.

Cependant il faut se méfier des « nouvelles solutions ». Un exemple simple, les emballages fait en PLA sont dit « biodégradables », cependant ils le sont seulement à une certaine température (160°).  Ce qui conclut que cette matière est difficile et prend de l’énergie à sa dissolution.

En définitive des mesures précises sont appliquées, cependant ces efforts pour se débrasser du plastique à usage unique peut être mis en péril avec la pandémie. Les masques et les gants ont fait un retour magistral dans nos vies.